MENU Menu Quel constructeur choisir

Gironde : évolution du marché foncier

  • Posté le 26 juin 2015
  • Vote(s) - 2
  • Moyenne :

Antoine Genet est responsable d’AGTI, Promoteur Lotisseur Marchand de biens sur le territoire du Groupe de construction de maisons individuelles IGC. Il nous décrit les tendances du marché des terrains à bâtir en Gironde et agglomération bordelaise.

 

En Gironde

 

En Gironde, le prix des terrains n’augmente nulle part, voire il baisse sur certains secteurs qui se situent au-delà de 30 km de Bordeaux.

Certaines communes de la zone péri-urbaine (au delà de la CUB et en deçà des 30 Km) ont été classées en zone B1, ce qui accentue l’accessibilité au prêt à taux 0 %. L’ attractivité que cela crée sur le secteur a bien entendu boosté le prix du foncier.

 

L’ Agglomération Bordelaise

 

Sur la communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), le prix reste stable.

 

A BORDEAUX et dans les communes proches comme LE BOUSCAT ou MÉRIGNAC CENTRE, il y a une forte demande pour des terrains bien exposés, sans trop de vis-à-vis. Pour 300 m², les prix oscillent entre 250 000 et 300 000 euros. Ces terrains correspondent à des projets qui se situent sur des budgets de 600 000 à 700 000 euros. Toutefois, ces produits restent rares et, malgré leur coût élevé, partent excessivement vite quand ils arrivent sur le marché.

 

Sur ce même secteur, on trouve plus facilement de petits terrains d’environ 160 m², proposés autour de 100 000 euros. Ces terrains qui correspondent à des budget intermédiaires (environ 270 000 euros) ont beaucoup moins de succès. En effet, sur cette tranche de prix, les clients préfèrent partir sur la CUB ou des communes non loin comme SAINT LOUBÈS, où ils bénéficient de terrains plus grands (500 / 600 m²).

 

Sur la Rive droite, on note un succès pour la commune de CRÉON qui a la spécificité de proposer de petits terrains autour de 70 000 euros. Proche, SADIRAC se positionne comme une commune « report » avec des produits dans la même gamme de prix,, mais supérieurs en surface (600 m² environ).

 

Le Bassin d’Arcachon

 

Sur le Bassin d’Arcachon les terrains restent rares. On note un engouement pour la commune d’ANDERNOS, particulièrement bien équipée. Elle est convoitée pour des résidences secondaires mais aussi pour du logement principal, car d’accès rapide à l’Agglomération Bordelaise. Sur cette commune, les prix pratiqués pour un terrain de 600 à 7000 m² varient de 150 000 à 240 000 euros, selon sa situation.

 

ARÉS et LÈGE proposent plutôt des parcelles qui plafonnent à 150 000 euros pour 800m².

 

Les communes d’AUDENGE et de BIGANOS se positionnent comme communes de report avec des terrains plus abordables.

 

Un peu en amont de la côte, MIOS et SALLES proposent des parcelles à 100 000 euros, pour environ 800 m².

 

Les terrains à LÈGE CAP FERRET et ARCACHON LE PYLA sont réservés à une clientèle très haut de gamme, avec des budgets plus proches de 1 000 000 euros lorsqu’ils sont en bord de mer – voire en deuxième ligne avec vue.

Vous aimerez aussi :
Conception de la Maison Lumière La Maison Lumière de Construction Horizontale  a été pensée pour une vie de famille active et énergi...
Choisir le bois pour la construction de sa maison Choisir le bois pour la construction de sa maison, c’est accepter et comprendre que le bois est un m...
Faire construire à distance : témoignage Confiance et échanges réguliers pour des clients à distance .    Morgan Bodet est conducteur ...
Cet article vous a plu ?
Vous avez un projet de construction dans le Sud-Ouest ?
Contactez nos experts pour recevoir une étude personnalisée et sans engagement !

Sites partenaires

 

logoIGCVillalogo-igc-boislogo-igclogochlogo-maq logo_essential_web