Mur végétal : Faites entrer la nature dans votre salon

Tags : séjour Par Quel Constructeur Choisir Publié le 16/09/2020 à 9:28, mis à jour le 25/09/2020 à 16:55

En manque d’espaces verts ? De verdure ? De nature ? Optez pour un mur végétal, véritable Eden vert composé de plantes stabilisées ou non, qui saura sublimer votre pièce tout en l’enveloppant de fraîcheur ! Quel Constructeur Choisir vous explique tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Le mur végétal dans un intérieur présente de nombreux avantages. Outre son aspect esthétique, qui plus est très tendance, (il peut tout à fait remplacer des tableaux ou autres étagères décoratives), il empêche un air trop sec de s’installer en apportant de l’humidité, et il assainit l’atmosphère.

Source : Pinterest

Les critères à prendre en compte

L’apport lumineux est la principale condition pour que le mur végétal pousse correctement. Idéalement, l’éclairage doit provenir du haut – un éclairage zénithale, sous peine de voir les plantes grandir, et s’épaissir, de façon anarchique.

C’est encore l’éclairage qui va déterminer quelles essences de plantes sélectionner pour garnir le mur végétal.

Les plantes grimpantes, comme le lierre, sont sans doute les plus simples à faire pousser. Mais il est tout à fait possible d’opter pour des plantes en pot que l’on fixera grâce aux différents dispositifs existants.

Les plantes tropicales, les fougères ou les palmiers bambous sont parfaits pour agrémenter votre installation murale.

Il faut aussi prendre en compte le taux d’humidité de la pièce où le mur trouvera sa place. Car selon les plantes l’exigence hygrométrique est différente.

Le support est très important. Il en existe de plusieurs sortes, à découvrir dans tous les magasins spécialisés.

  • Du feutre horticole dans lequel il suffit de creuser de petites cavités pour accueillir les plantes,
  • De la sphaigne qui est une mousse qui retient l’eau, mais qui n’est pas adaptée à toutes les plantes,
  • Ou encore des assemblages plastiques, voire même aimantés font aussi l’affaire.

Enfin, il est primordial de prévoir un arrosage régulier. Même si certains végétaux en ont moins besoin. L’arrosage peut être assuré par des systèmes automatisés constitués d’un bac d’eau au pied du mur, d’une pompe et d’un système de goutte-à-goutte dans la partie supérieure. Par ailleurs, pensez à enlever les feuilles mortes et à tailler plusieurs fois par an.

Source : Pinterest

Bien conçu et entretenu, un mur végétal peut durer des années. Evidemment, il faut s’assurer de l’étanchéité de la face arrière du mur végétal, au risque de voir apparaître de la moisissure.

Les avantages du mur végétal

  • Isolation sonore

C’est un isolant phonique  naturel idéal ! Excellente alternative, il préserve, selon son emplacement, des bruits extérieurs, mais aussi des échos intérieurs.

Source : Pinterest / Leroy Merlin

 

  • L’effet thermique

Les végétaux dégagent de la vapeur d’eau. Un phénomène appelé « évapotranspiration » . Grâce à cette manifestation naturelle, l’air est rafraîchi, ce qui présente un intérêt non négligeable lors des grosses chaleurs estivales.

  • Assainissement de l’air

Les chercheurs ne sont pas tous d’accord sur les bénéfices avérés de l’air par les plantes. Néanmoins, des études scientifiques existent sur l’efficacité de la phytoremédiation (c’est le terme dédié, également utilisé pour la dépollution de l’eau et des sols) mais elles sont rares.

Ainsi les plantations de lierre, de misère pourpre et d’asperge seraient les meilleures absorbeuses de COV (Composés Organiques Volatils).

Ce que l’on sait en revanche aujourd’hui, de manière formelle, c’est que la plus grande part de cet assainissement n’est pas à mettre au crédit de la plante elle-même, mais des micro-organismes présents dans la terre. Ce qui est certain, c’est que dans tous les cas, mieux vaut agir directement sur les sources de pollution (fumée, moquette, peintures etc) et surtout aérer fréquemment l’habitation .

 

[Total : 1   Average: 5/5]