Tout savoir sur les fondations de votre maison

Tags : Choisir son terrain Par Quel Constructeur Choisir Publié le 18/11/2020 à 10:17, mis à jour le 18/11/2020 à 10:33

Le vocabulaire de la construction contient bien des termes que le néophyte a parfois des difficultés à comprendre. Quel Constructeur Choisir vous propose donc un petit guide du vocabulaire employé pour tout ce qui concerne les fondations de votre maison.

Dès lors que vous avez procédé à une étude du sol de votre terrain , le constructeur peut alors déterminer quelles fondations sont les plus adaptées pour supporter votre maison. Si ces fondations sont invisibles, elles ne doivent pas pour autant être négligées. Car ce sont bien elles qui fournissent les appuis capables de porter le poids et les autres charges transmises par la construction. Or en cas de pépin, les sinistres inhérents peuvent s’avérer extrêmement coûteux.

Les fondations superficielles d’une maison en construction

La semelle filante

Cette technique est appliquée quand le terrain ne présente aucun souci. Les fondations sont coulées, réalisées en béton armé, elles sont destinées à recevoir les murs porteurs en briques, comme chez nos partenaires constructeurs , ou en parpaings. Les tranchées sont en continu sur tout le périmètre de la maison.

Les fondations en semelle filante font généralement 40 cm de large et 50 à 60 cm d’épaisseur. La profondeur, entre 50 et 90 cm, permet d’isoler les fondations du gel. C’est ici le cas le plus simple, et surtout le moins onéreux.

La semelle isolée ou « semelle ponctuelle »

Elle est également en béton armé coulé, mais selon un espace précis. Les plots de fondations sont ensuite reliés entre eux par des longrines (traverses de béton).

Ce type de fondations est utilisé sur des terrains généralement en pente ou instables.

Le radier

Ces fondations sont privilégiées quand le terrain est de qualité médiocre (terrain peu stable). Il s’agit d’une dalle porteuse en béton armé épaisse de 20 à 35 cm, et coulée à même le sol.

Le radier sert d’assise stable à l’ensemble de la construction mais également de plancher bas. En couvrant toute la surface, il permet une bonne répartition des charges.

Les fondations profondes d’une maison neuve

 Les pieux et micro-pieux

Ces fondations sont appliquées en cas de sol instable, compressible, ou argileux.

Il faut alors chercher profondément en terre une formation qui soutiendra le poids de la maison en toute sécurité, en supprimant notamment les phénomènes de gonflement et rétractation des sols argileux. Attention ! Plus les pieux, micro pieux et autres puits seront installés en profondeur, plus le coût des travaux sera élevé.

Enfin sachez que tous nos partenaires constructeurs bâtissent leurs maisons sur vide-sanitaire .

Il s’agit de l’espace laissé libre entre le sol et le plancher bas de la maison (généralement constitué de 3 à 5 parpaings). Cela permet d’éviter les remontées d’humidité, et de renforcer l’isolation.

Et si vous faites construire en zone sismique, les fondations devront s’adapter aux risques géologiques.

Ainsi un bon ancrage et un bon chaînage sont indispensables. Les éléments de la structure en béton armé doivent ainsi tous être solidarisés entre eux et aux éléments porteurs de la maison (murs, poutres et fondations). L’objectif étant évidemment de garantir la résistance de l’ouvrage aux tremblements de terre !

Vous avez un projet immobilier?
Demandez un devis à nos partenaires constructeurs

[Total : 0   Average: 0/5]