Il fait chaud dehors : restez au frais à la maison !

Tags : Confort thermique Par Quel Constructeur Choisir Publié le 05/05/2020 à 11:08, mis à jour le 18/05/2020 à 16:39

Comme chaque année, nous allons redoubler d’ingéniosité pour tenter de garder notre maison fraîche, et essayer de ne pas trop souffrir des canicules de plus en plus fréquentes. Notre habitat se doit d’être un refuge où dormir et se détendre en toute sérénité seraient les maîtres mots surtout en plein été. Quel Constructeur Choisir vous propose un tour d’horizon des techniques des plus innovantes, aux plus simples, proposées par nos partenaires constructeurs, qui vous permettront de contrer les rayons du soleil et bloquer la chaleur.

Installer un plafond chauffant-rafraîchissant dans sa maison neuve

Crédit photo : Innovert

S’équiper d’un plafond chauffant/rafraîchissant lors de la construction de votre maison, présente de très nombreux avantages :

  • Invisible, uniforme et intégré au bâti, il est réparti sur la totalité de la surface et ne mobilise que très peu de masse en comparaison du sol chauffant rafraichissant (13mm de plâtre contre… 10cm de béton !)
  • Disparition de l’inertie : il n’y a que 13mm de plâtre à traverser. Donc, pas d’accumulation d’énergie (comme avec le sol chauffant/rafraîchissant), et le plafond monte ou baisse de 1° en moins de 20 minutes. Au lieu d’une heure minimum pour le plancher.
  • Il ne rencontre aucun obstacle à la diffusion de sa chaleur ou de sa fraîcheur (tapis, meubles etc). Le froid, avec une eau circulant à 18° en mode rafraîchissant, tombe et rayonne sur toutes les pièces de façon homogène.
  • Aucun bruit de soufflerie, pas de courant d’air. Et d’un point de vue sanitaire, l’absence de brassage de l’air évite le transport d’allergènes, poussières et autres COV.
  • Aucun risque de condensation, contrairement au sol rafraîchissant. Avec une eau à 18° minimum, pas de risque de « choc thermique » avec la température de la plaque de plâtre de votre plafond qui est à 19° (la même que celle de votre intérieur en général).
  • Enfin, il est plus facile de remplacer un bout de tuyau du système qui aurait été percé dans le plafond, que de réparer une fuite dans le béton du sol.

Le constructeur de maisons IGC a opté pour cette solution dans sa maison témoin à Homexpo Bordeaux Lac.

 

L’effet cheminée dans la maison

Une maison avec une large surface vitrée peut tout à fait conserver une température agréable en été grâce au rafraîchissement passif par tirage thermique naturel (effet cheminée entre fenêtres verticales et de toit). Il est ainsi très simple de faire entrer et circuler l’air du dehors quand la température y est moins élevée que celle de l’intérieur, la nuit par exemple.

En ouvrant simultanément une fenêtre installée dans une cage d’escalier ou sur le palier de l’étage, et une seconde au rez-de-chaussée, la chaleur accumulée durant la journée est évacuée pendant la nuit grâce au phénomène de tirage thermique. Ce système de ventilation naturelle permet de refroidir les murs, les planchers et les plafonds et emmagasiner la fraîcheur de la nuit qui sera restituée ensuite dans la journée.

 

Installer une fenêtre de toit dans la pièce de vie

À l’instar de la circulation d’air entre une fenêtre dans un escalier et une autre au rez-de-chaussée de la maison, rafraîchir sa maison grâce à des fenêtres de toit fonctionne de la même façon.

Des ouvertures, dans le plafond d’un salon, ouvertes en même temps qu’une baie vitrée entraîne le même effet cheminée décrit ci-dessus.

Par ailleurs, il existe des fenêtres de toit motorisées comme le modèle VELUX INTEGRA® qui propose une solution intelligente.

Parmi les 8 programmes de la commande tactile VELUX INTEGRA®, la fonction « Protection solaire » est spécifiquement dédiée à la gestion du confort d’été : même en l’absence des occupants, les protections extérieures motorisées – type volet roulant – se ferment automatiquement aux heures les plus chaudes, entre 11h et 15h.

 

Équiper les fenêtres de la maison de pare-soleil

En bloquant 86% de la chaleur, les pare-soleil sont également une solution alternative efficace de protection l’été.

Chez Velux, il s’agit d’une toile résille qui laisse entrer la lumière, et qui permet d’entrevoir l’extérieur tout en résistant aux rayons UV. Ces stores existent en version motorisée électrique ou à énergie solaire.

Il existe également le store de protection solaire développé par Renson : le Fixscreen.

Sur les baies vitrées, les stores extérieurs à lames orientables (en alu ou en bois) sont également une alternative efficace. Certains modèles proposent des lames entièrement relevables pour dégager totalement l’ouverture, mais il en existe en version fixe ou sous forme de panneaux coulissants. L’orientation des lames peut se faire manuellement ou avec l’aide d’une télécommande si les stores sont motorisés.

 

Connaissez-vous le vitrage à contrôle solaire ?

Véritable innovation technique, il s’agit d’un double vitrage dont l’extérieur est doté sur sa face interne d’une fine pellicule de métaux nobles. Celle-ci réfléchit jusqu’à 80% du rayonnement solaire, offrant dans le même temps une excellente isolation. Non seulement la lumière continue de pénétrer tout à fait normalement dans la pièce, mais ce vitrage maîtrise l’énergie solaire qui le traverse, maximisant l’effet de serre dans la maison l’hiver, et le limitant au maximum l’été. À noter que cette technologie n’est adaptée qu’aux très grandes surfaces vitrées (toiture de véranda, très grandes baies vitrées ou verrières en façade).

Découvrez notre article sur le vitrage Sageglass, une innovation Saint-Gobain

 

 

Allonger les avant-toits pour créer de l’ombre

Pour une ouverture située plein sud, il est aisé l’été d’y éviter le rayonnement solaire. Avec un débord de toit de 0.90 m par exemple, on protège une vitre de 2.50 m de hauteur !

Donc si vous vivez dans des contrées où le soleil a pour habitude de frapper fort, on ne lésine pas sur la longueur de ses avant-toits. Autrement, un store ou un auvent de largeur modeste suffisent à apporter de l’ombre, en été, à une baie vitrée située en dessous.

 

Bien penser l’aménagement extérieur de sa maison

En intégrant des végétaux tout autour de la maison, en faisant pousser des plantes grimpantes le long de la façade, on isole naturellement son intérieur de la chaleur. Enfin, il est conseillé d’éviter de poser une terrasse trop foncée qui attire les rayons solaires et emmagasine davantage la chaleur. De même que le carrelage en terrasse est beaucoup plus chaud qu’une terrasse bois  dès lors que le soleil frappe.

[Total : 4   Average: 4.5/5]