Chauffage Air/Air : les 3 atouts de la distribution de l’air en faux-plafond

Tags : Chauffage Par Quel Constructeur Choisir Publié le 13/04/2017 à 14:07, mis à jour le 23/04/2020 à 13:23

Conforme aux exigences de la RT2012, le chauffage Air/Air associe confort et économies d’énergie. La solution T.One d’Aldès a été testée dans les Maisons Expérimentales et validée par le Département R&D du Groupe IGC.

 

T.One d’Aldès

Elle fonctionne sur le principe d’une pompe à chaleur qui exploite les calories de l’air extérieur pour les restituer sous forme d’air chaud dans la maison. Entre l’unité intérieure et les pièces chauffées, cet air chaud circule dans un faux plafond qui participe au confort thermique, aux économies d’énergie et au confort acoustique.

IGC nous explique en quoi la diffusion de l’air en faux plafond proposée par la solution T.One d’Aldès est une solution idéale.

Le confort thermique

« A la sortie du faux plafond, l’air chaud est diffusé dans les différentes pièces de la maison par des bouches de soufflage positionnées en partie haute des murs. Leurs ailettes sont orientées vers le haut et, par « effet Coanda », l’air se déplace de façon homogène dans toute la pièce, au-dessus de la zone d’occupation, sans incommoder les occupants.

De plus, le plénum étant étanche, les pertes de charges sont limitées. La vitesse de l’air pulsé dans la pièce est 2 fois plus faible que dans un système en combles. Cela évite les impressions désagréables de courant d’air et l’assèchement de la peau. »

Les économies d’énergie

« Au-delà de la performance de la pompe à chaleur, le faux plafond lui-même contribue aux faibles besoins énergétiques du système : d’une part, parce qu’il est équipé d’un isolant et d’autre part, parce qu’il est positionné au cœur de l’habitation, dans la partie chauffée. Les déperditions thermiques sont ainsi beaucoup plus limitées que si l’air était acheminé dans les combles et les consommations énergétiques vont de pair. »

Le confort acoustique

« Comme on vient de l’évoquer, la bonne isolation du plénum limite les déperditions thermiques et permet donc de maîtriser les débits d’air. Avec une vitesse d’air faible, les bruits de soufflage sont limités et finissent par être totalement absorbés par l’isolation du faux plafond. »

Un élément décoratif

« Il existe une multitude de solutions créatives pour intégrer le plénum à l’architecture et l’envisager comme un élément décoratif à part entière : décalage de hauteur sous plafond pour casser les volumes, effet corniche design, bandeau lumineux led … »

[Total : 2   Average: 3.5/5]