L’ossature bois par IGC Bois

Tags : Façade de maison Par Quel Constructeur Choisir Publié le 01/03/2016 à 7:14, mis à jour le 05/02/2020 à 17:36

Il existe de nombreuses façons de faire construire une maison bois : le bois massif (comme les chalets en montagne), le poteau poutre (comme les grandes structures de type gymnases ou piscines publiques) et l’ossature bois. IGC Bois a choisi l’ossature bois, mais pas n’importe laquelle. Son mode constructif, approuvé par le FCBA, présente de nombreux avantages et un des meilleurs rapports qualité-prix par rapport à la RT2012. Explications.

La structure bois en elle-même :

La base de la structure bois est composée de montants et de traverses de section 45×145 mm, maintenus par un panneau de contreventement (OSB) de 12mm et d’un film pare-pluie extérieur, qui, comme son nom l’indique, protège la structure de la pluie.

Cette structure bois permet d’avoir une première couche d’isolation de 14cm en laine de verre, positionnée au milieu même de la structure.

 

Le doublage intérieur :

Indispensable pour pouvoir respecter la RT2012, IGC Bois a pris le parti de doubler son mur ossature bois par l’intérieur. Ainsi, un isolant supplémentaire en laine de verre de 6cm vient rompre les ponts thermiques de la structure et offrir un confort thermique optimum.

Ce choix d’un doublage de 6cm n’est pas anodin. En effet, il permet de positionner le film pare-vapeur (indispensable en ossature bois pour éviter tout passage d’humidité dans le mur) entre les 2 couches d’isolant et non pas juste derrière la plaque de plâtre. Ainsi, cela évite d’endommager involontairement le film en cas de percement de la cloison (pour la pose des meubles de cuisine par exemple). Le pare-vapeur est protégé et les réseaux d’eau et électriques restent parfaitement accessibles.

En finition intérieure, IGC Bois propose systématiquement une plaque de plâtre BA13 afin de respecter les exigences de perméabilité à l’air imposées par la RT2012. A ce sujet, IGC Bois détient le label Qualité Perméabilité en promettant à chacun de ses clients une perméabilité à l’air inférieure à 0.5 m3/h.m².

 

Une dalle béton sur vide-sanitaire :

IGC Bois a choisi de systématiser les dalles en béton isolantes sur vide-sanitaire. Non seulement ce procédé constructif permet de mieux appréhender les différents types de sol de notre région (composition, pente, présence de nappes souterraines, etc.) mais permet aussi d’apporter un peu d’inertie thermique, et donc du confort supplémentaire, à un mode constructif qui n’en contient presque pas.

De plus, contrairement à un plancher bois qui a besoin d’être protégé de l’eau et ventilé, un plancher béton permet de remblayer tout le tour de la maison (dans la limite des 20 cm sous le bardage) et ainsi de fondre la maison dans son terrain naturel. De même, le traitement anti-termite ne concernera que la périphérie de la dalle béton et non pas un épandage sur tout le sol ou des films chimiques au niveau des fondations.

Enfin, grâce à un plancher béton et une chape, tous les revêtements de sol sont permis : carrelage, béton ciré, parquet, douche italienne, ainsi que tous les modes de chauffage : radiateur, plancher chauffant, etc., sans risque de déformation ou de dilatation du plancher par rapport au reste de l’habitation.

[Total : 1   Average: 4/5]