Une piscine naturelle : comment ça marche ?

Tags : piscines & maisons Par Quel Constructeur Choisir Publié le 29/10/2019 à 16:39, mis à jour le 06/02/2020 à 12:37

Une maison avec piscine, qui n’en a pas rêvé ? Au-delà d’être une valeur ajoutée pour votre maison, la piscine est devenue avec le temps un lieu familial, un lieu de partage, mais aussi de détente. Les piscines traditionnelles au chlore ou au sel sont majoritaires sur le marché mais connaissez-vous les piscines naturelles ? Ces bassins écologiques sont plus respectueux de l’environnement mais aussi plus respectueux de votre santé. Quel Constructeur Choisir vous explique comment fonctionne une piscine naturelle.

 

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

Egalement appelée piscine biologique, piscine écologique ou encore baignade artificielle, la piscine naturelle est un bassin d’eau composé de plusieurs zones. Elle ne nécessite pas de produits d’entretien puisque ce sont les plantes, la faune et la flore la constituant qui jouent le rôle de filtration. On y crée un écosystème qui s’entretient de lui-même pour une eau pure et un environnement sain dans lequel vous pouvez vous baigner.

 

Comment fonctionne une piscine naturelle ?

La piscine naturelle se compose de 3 zones :

  1. La zone de baignade ou zone de natation: là où vous pouvez, comme son nom l’indique, vous baigner.
  2. La zone de filtration, également appelée zone de lagunage ou zone de plantation: c’est dans cette zone que se trouvent les plantes aquatiques qui filtrent et assainissent l’eau. Ces plantes flottantes, purificatrices et oxygénantes sont dépendantes des bactéries, insectes et animaux qui transforment les déchets organiques de l’eau en nutriments assimilables par les plantes.
  3. La zone de régénération : cette zone n’est pas obligatoire. On y installe généralement une cascade, une fontaine ou encore des plantes oxygénantes permettant d’aérer le bassin.

 

Quels sont les avantages d’une piscine naturelle ?

Au-delà de son côté esthétique et naturel, une piscine biologique offre de nombreux avantages :

  • Elle ne nécessite pas de chlore ou d’autres produits d’entretien coûteux et néfastes pour l’environnement,
  • La pureté de son eau convient tout particulièrement aux personnes ayant la peau sensible. Vous ne souffrez donc pas d’irritations de la peau ou des yeux,
  • Plus besoin de rincer systématiquement votre maillot sous peine qu’il ne se décolore à cause du chlore,
  • Elle nécessite moins d’entretien et d’attention qu’une piscine traditionnelle,
  • Elle favorise la biodiversité,
  • Elle s’intègre parfaitement à votre jardin, en été comme en hiver,
  • Elle ne nécessite pas de permis de construire si elle ne dépasse pas 2m de profondeur et fait moins de 100 m²,
  • Elle n’impose pas un système de sécurité contrairement aux piscines traditionnelles,
  • Enfin, un bassin naturel n’est pas soumis à l’imposition

Quels sont les inconvénients d’une piscine naturelle ?

Même si sous bien des aspects elle ne paraît avoir que des avantages, ne vous y trompez pas, la piscine naturelle n’est pas faite pour tout le monde :

  • Pour assurer l’équilibre de son écosystème, la température maximale de l’eau ne peut pas dépasser 24°C,
  • Son installation est plus coûteuse qu’une piscine traditionnelle. Comptez au minimum 20 000€,
  • La pompe permettant le cheminement de l’eau dans les différentes zones doit tourner en continu ce qui implique de grosses dépenses en électricité,
  • L’eau s’évapore en plus grandes quantités nécessitant de plus nombreux remplissages,
  • Enfin, une piscine naturelle demande plus de travail au début pour stabiliser l’écosystème. Vous ne pouvez donc pas vous baigner immédiatement.

 

Avant de vous lancer dans la création d’une piscine naturelle, renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune afin d’en savoir davantage sur le PLU et ce qui vous est permis de faire sur votre terrain.

Réalisez différents devis et faites-vous conseiller par des professionnels pour vous accompagner dans votre projet de piscine naturelle.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]