MENU Menu Quel constructeur choisir

Innover

Maison de ville & Maison où il fait bon vivre

  • Posté le 6 octobre 2011

La ville suscite un sentiment positif dans l’esprit d’une majorité relative de Français.

La variété des commerces, la diversité des activités culturelles et de loisir, la possibilité de se déplacer facilement à l’intérieur de la ville sont les points majeurs qui donnent la préférence à la vie en ville.

 

Parallèlement, la pollution est le troisième point noir cité par les français quand on les questionnent sur ce qu’ils aiment le moins dans les villes.

 

Concilier vie en ville et confort de vie dans la maison, est un des enjeux de demain : quand on vit en ville, ouvrir une fenêtre n’est pas toujours facile, pourtant une ventilation est nécessaire pour renouveler l’air intérieur. Bien identifier les matériaux afin de ne pas suréquiper la maisons de produits sources de pollution est fondamental dans une démarche qualité/confort.

 

Dans le cadre de ce projet de Maisons Expérimentales, plusieurs solutions sont actuellement étudiées par IGC, en partenariat avec des industriels, afin de mesurer la qualité de l’air à l’intérieur des maisons.

 

Des équipement spécifiques pour ventiler, des produits dé polluants sont testés afin de permettre, demain, d’aborder les nouvelles réglementations thermiques dans le plus grand souci de confort clients.

 

Les premiers résultats seront communiqués début 2012.

 

En effet, nous passons près de 80 % de notre temps dans des environnements clos où nous sommes exposés à divers polluants tels que les composés organiques volatils (COV). 

Les problèmes de qualité de l’air intérieur sont liés à de multiples sources de contaminants comme le faible renouvèlement d’air qui diminue sa qualité et peut avoir des conséquences sur la santé et le bien-être des habitants. Les relations entre ventilation, qualité de l’air et santé des occupants ont d’ailleurs à être établies. 

Les substances contenues dans l’air, invisibles à l’œil nu et considérées comme les plus préoccupantes pour la santé par l’observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) sont les composés organiques volatils (COV). Ils vont être émis par les matériaux de construction, les produits d’entretien ainsi que par la respiration et l’activité humaine en général, ce qui peut provoquer des irritations à court terme (yeux, muqueuses,…), des nausées, des maux de tête…

 

Vous aimerez aussi :
Le chauffage Air/Air : stop aux idées reçues ! Le chauffage par l'air constitue une solution de chauffage compatible avec la RT2012, réglementation...
Le jardin de ville, beau et gourmand La vie en ville se conjugue aujourd'hui avec recherche de bien-être et plaisir du naturel... Le beso...
PLACO HABITO® ; Le mur qui résiste à tous les défis du quotidien  IGC, à la recherche des nouvelles innovations. Suite à une étude sur l’habitat, le groupe Saint-Gob...
Cet article vous a plu ?
Vous avez un projet de construction dans le Sud-Ouest ?
Contactez nos experts pour recevoir une étude personnalisée et sans engagement !

Sites partenaires

 

logoIGCVillalogo-igc-boislogo-igclogochlogo-maq logo_essential_web