MENU Menu Quel constructeur choisir

Les solutions Toit terrasse par IGC

  • Posté le 5 novembre 2018
  • Vote(s) - 1
  • Moyenne :

Élégant et épuré, le toit terrasse ou toit plat fait des adeptes parmi les amateurs d’architecture moderne. Qu’il soit total ou partiel, il apporte une touche design à la structure de nos maisons contemporaines. Nous avons rencontré Yves Coyeau, référent technique chez IGC, qui nous explique, sur l’aspect technique, comment IGC le met en œuvre, en fonction des configurations, en prenant en compte l’esthétisme, la performance et le coût.

 

« Il existe de multiples techniques pour mettre en œuvre un toit terrasse et, chez IGC, nous avons développé des solutions adaptées à chaque typologie de construction. Cela nous permet d’apporter des réponses fiables et performantes aussi bien sur l’aspect technique, esthétique qu’économique, quelles que soient les configurations et les contraintes propres à chaque nouvelle construction.

 

De façon générale, nous réalisons la structure d’un toit plat de la même façon qu’un plancher d’étage classique, c’est-à-dire en plancher hourdis : au niveau supérieur de la construction (arase), on réalise un muret acrotère en périphérie et on pose des poutrelles en béton et des entrevous coffrants sur lesquels une dalle de compression en béton est coulée. Sur cette structure, on met en œuvre un pare-vapeur et un isolant en mousse de polyuréthane.

 

Avec R=5, celui-ci assure une bonne performance thermique de l’habitation. Et enfin, l’étanchéité est, quant à elle, réalisée par un bitume élastomère qui couvre le tout.

Cette solution s’applique bien pour les toits terrasses non visibles et non accessibles.

 

En revanche, si le toit plat est visible depuis un niveau supérieur, on améliore le rendu esthétique par l’apport de gravillons lavés ; s’il est destiné à un usage de terrasse , on prévoit un revêtement posé sur plots (carrelage, bois…) et un garde-corps pour garantir la sécurité ; s’il couvre un garage, on module l’isolation pour ne pas impacter le coût de la construction d’une dépense inutile…

 

Nous nous adaptons également aux réglementations locales en réalisant des acrotères en briques à bancher ou en béton quand la hauteur de construction est limitée, comme c’est souvent le cas en zone urbaine. Enfin, il nous est également possible de mettre en œuvre un toit terrasse en version ossature bois à faible pente (entre 4 et 12%), c’est une solution qui présente l’intérêt, grâce à sa grande portée, de couvrir d’importantes surfaces sans nécessiter d’appui intermédiaire (mur porteur, poutre,…)

 

Chaque projet fait l’objet d’une étude personnalisée par notre Bureau d’Etudes qui détermine les techniques les plus pertinentes au meilleur coût. »

 

 

Vous aimerez aussi :
Interview conducteur de travaux IGC : « une bonne relation de confiance avec nos clients » Villa Concept, la marque haut de gamme d'IGC propose des maisons exceptionnelles dessinées par des a...
Comment personnaliser sa maison et réussir son projet de construction en toute sérénité ? Caroline nous explique son quotidien et sa méthode de travail chez IGC. Elle accompagne le client da...
Projet Comepos : interview du Directeur Général IGC IGC est en recherche constante pour l'amélioration du confort et du bien-être de ses clients. C'est ...
Cet article vous a plu ?
Vous avez un projet de construction dans le Sud-Ouest ?
Contactez nos experts pour recevoir une étude personnalisée et sans engagement !

Sites partenaires

 

logoIGCVillalogo-igc-boislogo-igclogochlogo-maq logo_essential_web