Terrain à construire : ce qu’il faut savoir avant d’acheter

Tags : Choisir son terrain Par Quel Constructeur Choisir Publié le 17/06/2020 à 11:34, mis à jour le 04/08/2020 à 17:56

Avant de poser la première pierre de votre maison individuelle, vous devez évidemment acquérir un terrain. C’est lui qui déterminera ce que vous pouvez faire ou pas. Quel Constructeur Choisir vous informe sur ce que vous devez connaître avant d’acheter. Tous les conseils de nos experts pour bien choisir le terrain à construire. 

Où trouver un terrain à construire ?

Les possibilités sont plutôt larges pour choisir vôtre futur terrain à construire :

  • que ce soit sur internet, avec son lot de sites spécialisés,
  • ou auprès d’aménageurs lotisseurs,
  • ou encore en vous rapprochant du constructeur que vous avez choisi  pour votre maison à venir.

Le commercial peut vous proposer des terrains qu’il aura sélectionnés parmi les meilleurs produits de ses partenaires fonciers. Enfin, vous pouvez tout aussi bien décider de construire sur une parcelle que vous aurez trouvée grâce à votre réseau personnel.

Il existe deux sortes de terrains à bâtir

Le terrain en lotissement.

Il est, comme son nom l’indique, situé dans un lotissement qui a fait au préalable l’objet d’une procédure de division de parcelles en plusieurs lots destinés à être bâtis, par des aménageurs professionnels. Ce type de terrain est obligatoirement borné et viabilisé.

Le terrain isolé.

Ne vous méprenez pas, un terrain isolé (appelé aussi « diffus ») ne signifie pas qu’il se situe forcément en pleine campagne ! Mais simplement qu’il est vendu par un particulier et que ce genre de parcelle est rarement viabilisée. Attention aux surcoûts liés aux frais de raccordement !

 

Opter pour un terrain en lotissement

L’avantage du terrain en lotissement est qu’il est « prêt à bâtir ». Il est donc borné, et raccordé aux réseaux d’eau, d’électricité, d’assainissement, et de téléphone, par les aménageurs professionnels.

Sachez que vous avez la possibilité de vérifier quels équipements collectifs ont été mis en place, et surtout s’ils ont été correctement réalisés. Pour cela, il vous faut demander à consulter le permis d’aménager, ainsi que la déclaration d’achèvement et de conformité des travaux.

Par ailleurs, construire sur un terrain en lotissement impose des règles souvent plus contraignantes que celles imposées par le Plan Local d’Urbanisme (implantation des constructions sur la parcelle, modèles de toitures etc).

Enfin, acheter en lotissement offre à l’acquéreur la possibilité de se rétracter dans un délai de dix jours suivant le compromis de vente.

Acheter un terrain isolé

Contrairement au terrain en lotissement, une parcelle isolée présente l’avantage de pouvoir accueillir n’importe quel type de construction tant qu’elle respecte les règles du PLU de la commune.

Evidemment, il va de soi qu’avant l’achat vous avez vérifié auprès de la mairie que le terrain est bien constructible. Et pour garantir sa surface exacte, sa définition juridique et la matérialisation de ses limites, seul un géomètre sera à même d’effectuer ce bornage en bonne et due forme. N’oubliez pas de vous renseigner sur les servitudes, ainsi que sur le tarif des travaux de raccordement.

Enfin, en achetant votre terrain à un particulier, il n’y a pas de délai de rétractation passée la signature du compromis de vente article L271-1 du code de la construction et de l’habitat. Néanmoins, pour assurer vos arrières, rien ne vous empêche de le notifier dans le compromis.

Que ce soit dans le cadre d’un achat en lotissement ou d’un terrain diffus, n’oubliez pas d’insérer dans le compromis une condition suspensive relative à l’obtention d’un permis de construire purgé de tous recours.

Les avantages proposés par un constructeur

Lorsque vous avez trouvé votre terrain à construire, c’est à votre constructeur que revient la charge de sonder votre parcelle, et de relever toutes les problématiques pouvant y être rattachées (état du sol, servitude, PLU…). Le constructeur a le devoir d’identifier toutes ces contraintes avant de vous proposer un avant-projet pour votre maison.

Pour en savoir plus, découvrez notre article :Pourquoi faire une visite technique de votre terrain ?

 

Pour rappel, certains constructeurs, comme IGC, s’engagent à la signature du contrat sur un prix ferme et définitif, qui par conséquent ne peut pas évoluer, que ce soit à l’ouverture du chantier ou au cours des travaux. Restez donc très attentifs aux éléments inclus dans votre contrat de construction.

Vous avez un projet de construction de maison ? Contactez nos constructeurs partenaires pour leur demander un devis

 

[Total : 0   Average: 0/5]