MENU Menu Quel constructeur choisir

Équiper

Le confort acoustique, une priorité pour le Groupe IGC

  • Posté le 3 mars 2013

La notion de « confort acoustique dans la maison » est un des points étudiés avec le plus grand intérêt par le groupe IGC, sur son site des Maisons Expérimentales, à Beychac-et-Caillau.

 

Cette notion de « qualité d’ambiance sonore » est pour le Groupe, un facteur de différenciation fort. A une époque où chacun est surexposé à des sources de bruit de plus en plus nombreuses, la demande des clients se cristallise sur l’aptitude de leur maison à proposer un espace de bien-être, de repos et de protection. La prise en compte de ce point de confort aura une influence sur leur sommeil, leur santé, leur qualité de vie au quotidien.

 

Le Groupe travaille selon plusieurs paramètres

 

Il convient d’abord de penser la maison en termes de dispositions architecturales spatiales. Dans ce travail de conception, il est primordial de bien identifier les sources de nuisances avant de concevoir la disposition des pièces. Dans le cas des maison de ville par exemple, il s’agira d’isoler les pièces de repos et de nuit, du bruit de la rue, et de privilégier les « espaces techniques » en façade. Il est même souvent proposé une zone tampon entre l’alignement de la rue et la maison. L’alignement se fait alors par la création d’un mur totalement intégré au design général de la construction.

 

L’emplacement des générateurs d’énergies renouvelables doit également être pensé avec soin, afin de ne pas dégrader les espaces de repos extérieurs. Toutefois, les bruits extérieurs ne sont pas les seuls sources de nuisances. Les équipements sont générateurs de bruits d’origine vibratoire. Il est donc important de réfléchir à la proximité des pièces entres elles et l’emplacement des celliers, des douches, des wc… Parmi les tendances actuelles, la suite parentale, mieux isolée, plus intime, et dont l’accès est moins direct.

 

Parallèlement à ce travail de conception architecturale, le département R&D du Groupe travaille sur la qualité acoustique de ses équipements. Les derniers tests ont permis de démontrer concrètement l’impact de certains isolants phoniques, cloison ou porte, et la pertinence de leur association, dans différentes situations de vie quotidienne. Le but n’étant pas de généraliser leur utilisation dans toute la maison et d’augmenter son coût inutilement, bien au contraire, la finalité de ces tests est de pouvoir proposer le maximum de confort avec le minimum de surcoût. Il est donc prépondérant de pouvoir vérifier les émissions sonores de ces équipements avant de les commercialiser, et également, de pouvoir proposer des systèmes d’isolation partielle performants.

 

 

« Par exemple, nous avons pu vérifier que les sons basses fréquences sont les plus difficiles à maîtriser et sur lesquelles les portes pleines sont les plus efficaces, il sera donc intéressant de les intégrer. Dans d’autres cas, elles auront un impact minime et d’autres solutions seront alors retenues. « 

Vous aimerez aussi :
Parement mural : la pierre se réinvente ! Maison contemporaine ou maison classique, maison de ville ou maison régionale… Le parement mural val...
Maison connectée contrôlable depuis son smartphone Piloter sa domotique avec son smartphone ou sa tablette, c'est simple et ludique avec IGC. Quel que ...
Domotique : Confort et économie d’énergie avec l’interscénario Ce concept permet de centraliser et mixer plusieurs commandes de lumières In One by Legrand et ainsi...
Cet article vous a plu ?
Vous avez un projet de construction dans le Sud-Ouest ?
Contactez nos experts pour recevoir une étude personnalisée et sans engagement !

Sites partenaires

 

logoIGCVillalogo-igc-boislogo-igclogochlogo-maq logo_essential_web