MENU Menu Quel constructeur choisir

Charpente fermettes ou traditionnelle, quelle différence ?

  • Posté le 10 novembre 2010

Entretien avec Monsieur Franck Laneque directeur des Charpentes Industrialisées Aubin Lefebvre « CIAL »

 

Choisir le bois pour la construction de sa maison« Les deux procédés sont calculés et conçus par un bureau d’études dans le respect des normes tout en tenant compte du poids des tuiles, du plafond (les charges permanentes) et des zones exposées aux vents, à la neige (les charges climatiques).

 

La charpente « fermettes » est composée d’un treillis de bois de faible section en sapin assemblés par des connecteurs (des plaques généralement métalliques).

 

Ce procédé technique et moderne est devenu inévitable dans la construction neuve, aussi bien dans les maisons individuelles que dans les bâtiments collectifs et industriels avec une optimisation de la matière première et une faible consommation d’énergie.

 

La charpente traditionnelle est constituée généralement de bois de forte section et utilise des assemblages variés : bois sur bois, boulons, etc. Elle représente une conception de la charpente ancrée dans l’inconscient collectif à laquelle de nombreuses personnes sont très attachées.

 

Élément décoratif en plus de son rôle structurel, la charpente traditionnelle reste apparente et permet de créer des volumes plus importants.

 

 

Quel Constructeur Choisir : Comment peut-on protéger une charpente lors d’un chantier de construction ?

 

Franck Laneque : L’idéal est de planifier au mieux l’approvisionnement de la charpente afin qu’elle soit posée et couverte le plus rapidement possible.

 

En cas d’un délai entre la livraison et la pose dépassant les deux semaines, la charpente peut-être bâchée en laissant une circulation d’air car le bois n’est pas une matière inerte, il faut ventiler.

 

Quel Constructeur Choisir : Quel traitement choisir ? Existe-t-il des traitements bio?

 

Franck Laneque : Nos installations et traitements sont soumis à déclaration et autorisation auprès de la DRIRE, nous sommes par conséquent contrôlés tous les ans par des prélèvements au niveau de la nappe phréatique.

 

Nous sommes taxés par les agences du bassin en proportion du niveau de toxicité des produits choisis suivant le volume utilisé. Aucun rapport avec le traitement à l’arsenic des précédentes décennies.

 

Nous avons une démarche plus écologique, les éléments sont traités avec un produit insecticide et fongicide disposant d’un avis technique du CTB (Centre Technique du Bois), dont le certificat de traitement sera remis au maître de l’ouvrage ainsi qu’une garantie décennale, c’est notre engagement vis-à-vis du particulier. »

Vous aimerez aussi :
Le béton ciré et le respect de l’environnement Découvrez la suite de notre entrevue avec M. et Mme Vigneron, co-gérants de Wax Up, artisans applica...
La relation client : une priorité pour Ariane Constructions Patrice Rolland est responsable travaux au sein d'Ariane Constructions. Il évoque avec nous sa métho...
Coup de Cœur : Création d’harmonies Rencontre avec Nathalie Sauvage, créatrice d’harmonies. Après une expérience artistique toute autre ...
Cet article vous a plu ?
Vous avez un projet de construction dans le Sud-Ouest ?
Contactez nos experts pour recevoir une étude personnalisée et sans engagement !

Sites partenaires

 

logoIGCVillalogo-igc-boislogo-igclogochlogo-maq logo_essential_web