Toits-plats / toits-terrasses : tout ce qu’il faut savoir

Tags : Plans de maisons Par Quel Constructeur Choisir Publié le 30/09/2020 à 11:36, mis à jour le 07/10/2020 à 9:43

Fini les maisons aux toitures imposantes ! De plus en plus, nous nous tournons vers des habitations très contemporaines aux lignes architecturales design et épurées. Et ce sont les maisons cubiques, à toit-plat ou toit-terrasse, qui ont clairement le vent en poupe depuis quelques années. Quel Constructeur Choisir vous dit tout ce que vous devez savoir sur ce type d’architecture, avant de vous lancer dans sa construction.

Longtemps assimilée aux demeures conçues par des architectes, la maison à toit-plat est désormais accessible à tous. En effet les constructeurs, desquels font partie tous nos partenaires , sont aujourd’hui capables de les proposer parmi leurs nombreux modèles de maisons, ou selon vos envies, sur-mesure.

Attention ! Comme toute construction de maison individuelle, vérifiez sa faisabilité en termes de réglementation. Il faut donc au préalable consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) en mairie, qui plus est si votre projet se situe sur une zone classée ou sauvegardée. Pour cela, rendez-vous sur le site Géoportail de l’Urbanisme.

Comment se présente un toit plat ?

En réalité, le toit plat n’a de plat que le nom.

En effet, il est constitué de pans légèrement inclinés (maximum 5%) permettant l’évacuation des eaux de pluie : une eau stagnante risque d’endommager couverture et toiture.

Pour information :

  • La pente des toitures inaccessibles (sauf pour entretien régulier) ne dépasse pas 1%.
  • Celles des toitures accessibles varie entre 1,5 et 2%, mais peut atteindre 5% pour des toitures plates ou terrasses ayant une grande surface.
  • Les petites surfaces sont de forme légèrement bombée avec un point haut en leur centre.

De quoi est constitué un toit plat ?

Composé d’un plancher, d’un pare-vapeur, d’un isolant thermique, et d’une membrane d’étanchéité, le toit plat peut aussi comporter des ouvertures (puits de lumière, velux, Sun Tunnel ).

La réalisation d’une bonne isolation sur un toit plat ou une toiture-terrasse est indispensable. C’est elle qui assure un bon confort thermique , été comme hiver.

Que ce soit l’emploi de laine de verre ou de roche, de polystyrène, ou de mousse, le choix de l’isolant dépendra du support, de la couverture, et de l’usage du toit : terrasse accessible ou non.

L’étanchéité est également fondamentale. Que ce soit de l’EPDM (Ethylène, Propylène, Diène et Monomère) – le matériau le plus répandu -, du bitume ou encore un Système d’Étanchéité Liquide (SEL), il devra résister au rayonnement solaire et aux sollicitations thermiques et mécaniques.

Enfin, une protection supplémentaire est ajoutée en « finition ». Elle peut être meuble (cailloux), idéale pour drainer la pluie, ou dure (chape coulée, dallage avec revêtement de sol).

Végétaliser un toit plat

Sources : @Michael Wickham / Pinterest @alsagarden

 

En termes de confort et de praticité, le toit végétalisé présente de nombreux avantages.

  • Isolation
  • Rétention d’eau
  • Étanchéité

Mais c’est lors des chaleurs estivales que le confort thermique lié au toit végétalisé se fait le plus ressentir.

Cependant, le substrat et les plantes ne suffisent pas, il vous faut avant tout bien étanchéifier votre toiture. Attention également au poids que peut supporter le toit, la végétalisation entraînant une charge plus importante.

Il existe trois types de végétalisation :

  • « Extensive» : elle comporte une légère et mince couche de substrat, accueillant surtout des mousses
  • « Semi-intensive» : elle est composée d’une couche plus épaisse de substrat, permettant de planter des fleurs, des petits buissons, des légumes etc.
  • « Intensive» : cette végétalisation est plus contraignante, mais offre l’opportunité de créer un jardin similaire à celui que vous pourriez avoir au sol.

 

Un toit-terrasse accessible

Le toit plat n’est pas l’apanage des maisons cubiques. En effet, certaines maisons plus traditionnelles, avec une toiture classique, peuvent être agrémentés d’éléments architecturaux à toit plat, comme un garage, une chambre, ou au-dessus d’un salon.

Cela permet de le transformer en toit-terrasse.

Lequel sera accessible par une ou plusieurs baies vitrées, ou portes, depuis l’une des pièces de l’étage. Dans ce cas, il doit être obligatoirement muni d’un garde-corps d’au moins un mètre de hauteur, et de barreaux espacés de 11 cm maximum, pour qu’un enfant ne puisse pas y glisser la tête.

Retrouvez toutes nos actualités en vous
abonnant à la newsletter Quel Constructeur Choisir.

[Total : 2   Average: 5/5]